Articles, Presse

Articles d'auteurs parus dans la presse

Les sujets traités dans ce site ont inspiré des auteurs qui ont développé des articles de fond, ou un sujet précis pour faire connaitre, comprendre, l’Histoire.

Et dans cette Histoire, il y a toujours des femmes et des hommes !

Retrouvez plus d'informations : ArticlesActualités – Liens Internet

Revue Esprit

Revue Esprit - Jean GOUROTLa revue Esprit a été créée en 1932 d’un choix collectif. L’équipe d’Esprit, composée alors de quelques personnes dont les plus notables sont Emmanuel Mounier, Georges Izard, André Deléage et Louis-Émile Galey, rassemble en fait un petit groupe de jeunes gens qui cherchent à s’émanciper.

À lire « Esprit, une revue dans l’histoire »

Jusqu’à l’Assemblée Générale Extraordinaire du 21 mai 1951, les statuts sont ceux d’une Coopérative de Production des Edition Esprit.

 

Jean GOUROT : Je croyais trouver à Valence une « Cité Boimondau » C'est ainsi que, volontiers, l'on s'imagine la Communauté. La réalité est toute différente. Les compagnons sont dispersés dans la ville ou aux alentours. Sans doute n'a-t-il pas été possible, faute de moyens, de créer cette cité à part », Mais sans doute aussi, ne répondrait-elle pas à l'une, des Principales exigences de Boimondau : ne pas s'isoler, garder et multiplier les contacts, demeurer intégré dans une communauté plus vaste.

Études drômoises

Marie Antoinette Vergès

 

Marie-Antoinette Vergès, résistante aux côtés de Marcel Barbu

Auteur : Patrick Ollivier-Elliott

Études drômoise N°44 de décembre 2010

 

 

<= Cliquer sur l'image pour voir le texte

La Communauté Barbu dans la Résistance drômoise

Auteur : Michel Chaudy

Études drômoise N°60 de décembre 2014

La Communauté de travail Boimondau est très connue des Valentinois. Cette réalisation sociale a fait beaucoup parler d’elle et nombreux sont les visiteurs du monde entier venus la voir. Mais ce que l’on connait moins, c’est sa place et son rôle dans l’organisation de la Résistance dans la Drôme entre 1941 et 1944.

À l’époque, on parlait de la Communauté de travail Marcel Barbu, ou simplement de la Communauté Barbu.

Pour le récit qui suit, nous avons mis à profit les conseils de Daniel Cordier (secrétaire de Jean Moulin) : … une science fondée sur un travail très humble, qui consiste à établir des chronologies fiables, à exhumer des documents indiscutables ; et ainsi éviter : une démarche uniquement bâtie sur les témoignages de ceux qui enjolivent leur image ou réaménagent leurs souvenirs.

<= Cliquer sur l'image pour voir le texte

Gustave COUREAU

Gustave Coureau, Romanais et homme de devoir

Auteur : Michel Chaudy

Études drômoise N°67 d’octobre 2016

En 1940, Romans et ses environs accueillent de nombreux réfugiés fuyant l'avancée rapide de l’armée allemande.

C'est dans cette situation que la famille de Gustave Coureau retrouve Romans, sa ville natale et comme tant d'autres, il participe à la mise en place de la Résistance.

<= Cliquer sur l'image pour voir le texte

Compagnons de la musique

Les Compagnons de la musique en Drôme

Auteur : Michel Chaudy

Études drômoise N°73 de mars 2018

Vous avez, sans aucun doute, entendu chanter les « Compagnons de la chanson », peut-être vous revient-il à l’esprit un refrain et faites-vous le lien avec Édith Piaf ? Mais savez-vous d’où vient ce groupe et quels ont été leurs premiers pas dans la Drôme ?

 

<= Cliquer sur l'image pour voir le texte

 

 

Les Amis de la Maison du Peuple de Besançon et de la Mémoire ouvrière

Les Amis de la Maison du Peuple de Besançon et de la Mémoire ouvrière a pour but de veiller à la conservation du patrimoine social et culturel que constitue la maison du peuple : garder la mémoire et le souvenir de l’histoire du mouvement ouvrier de Besançon ; organiser conférences, débats, expositions ; participer à l’élaboration de projets et intervenir en vue de la réfection de l’immeuble appartenant à la société coopérative la maison du peuple, 11, rue Battant ; maintenir l’exigence d’une bourse du travail moderne indispensable, à Besançon. LA MAISON DU PEUPLE BESANCON : société anonyme coopérative à conseil d'administration est active depuis 60 ans (1958), elle est spécialisée dans le secteur d'activité de la location de terrains et d'autres biens immobiliers.

Maison du Peuple, Besançon

 

Marcel Barbu (1907-1984) et l’expérience des Communautés de Travail

Auteur : Liliane Benoit-Guyod

Bulletin de l’association de juin 2013

 

L’Almanach Drôme & Ardèche

Almanach Drôme & Ardèche

ET MARCEL BARBU CRÉA LA COMMUNAUTÉ DE TRAVAIL…

Première partie - Les racines de la communauté

Deuxième partie - Tu seras compagnon Juin 1941

Troisième partie - La Communauté Barbu devient Boimondau.

Quatrième partie - Une vie bien remplie

Auteur : Michel Chaudy

L’almanach Drôme et Ardèche, N° 20ème année, 2013

L'écho du Bousbot

L'écho du Bousbot, revue éditée par l’Association Patrimoine Sainte Madeleine à Besançon.

L’association s’est spécialisée dans le domaine de la conservation et de la mise en valeur des textiles religieux et anime le musée dans l’église de Sainte Madeleine.

Elle possède une collection importante de chasubles, pluviaux, dalmatiques.

Les bousbots sont les habitants du quartier de Battant à Besançon. La maison du Peuple est situé rue Battant, et c’est là que se réunissaient les compagnons de la Communauté de travail « Le Bélier ».

Marcel Barbu était connu car il participait avec ses enfants au « Patro » de Battant.

Le Bousbot

 

Un bienfaiteur du Patro

Auteur : Fernand Frachebois

L’écho du Bousbot N°56 d’octobre 2015

Le Bousbot

 

Courrier des lecteurs

Auteur : Michel Chaudy

L’écho du Bousbot N°58 d’avril 2016

 

 

Revue drômoise

Boimondau en mai 68La Communauté Boimondau en mai 68

Auteur : Michel Chaudy

Revue drômoise N°567 de mars 2018

Mai 68 a permis des avancées importantes pour les salariés dans les entreprises. C’est aussi le début d’une modification profonde de la société. Les Communautés de travail, portent des valeurs, des pratiques et des espoirs bien en avance sur 68. À Valence, plusieurs communautés de travail voient le jour mais une seule communauté rédige en 1943 une Règle communautaire qui fera référence pour toutes les communautés suivantes : c’est Boimondau,  la manufacture des Boitiers de Montres du Dauphiné, créée en avril 1941 par Marcel Barbu. Ce document de 112 pages, codifie les principes, la morale minimum commune, la position des compagnons dans la communauté, organisation communautaire (vie totale), la hiérarchie, les rémunérations (valeur humaine), etc. D’une entreprise personnelle comme les autres, Barbu va proposer, au fur à mesure des embauches, une autre pratique de vie dans l’entreprise. Les compagnons, engagés dans la transformation de la société par leurs réalisations, ont espéré qu’enfin tous les salariés allaient prendre leur destin en main. Comment cette communauté a vécu les éléments de mai 68.  Quels en sont les bénéfices pour ces membres ? En réalité, que reste-il des pratiques communautaires en 68 ?

<= Cliquer sur l'image pour voir le texte

Pour aller plus loin ensemble

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire