Nouvel Hôtel de ville d’Étoile

Dans un article précédent, il est présenté l’ancien hôtel de Ville. Voir

Dans cet article il s’agit de l’achat de bâtiments pour faire le nouvel Hôtel de ville.

Enquête publique le 7 mars 1897

Cadastre napoléon 

Projet d’acquisition par la commune d’Étoile de divers immeubles dépendant de la succession de François Simon Auguste ROUX-MONTAGNIÈRE, ancien maire, destinés à servir d’Hôtel de ville ou d’être transformés en place publique.

Ces biens appartiennent à messieurs Auguste MAGNARD, profession percepteur, Henri MAGNARD, commandant au 150ème de ligne et Gabriel BIOSSE-DUPLAN, agent principal d’assurances.

Lors de l’enquête publique, dix-neuf habitants de la commune remettent une pétition pour protester contre cet achat par la mairie.

Le commissaire enquêteur donnera un avis favorable à ce projet d’achat. Le préfet suit cet avis, l’opération d’achat peut se faire par la commune.

Achat le 7 mai 1897

Mairie d'Etoile 

C’est la maire Victor-Jules FAURE qui représente la commune d’Étoile chez le notaire, maitre Joseph AVIGNON à Étoile.

Détail de l’immeuble :

Une maison d’habitation, cour, écurie, remise et hangars. Au midi la Grande rue, au levant JARDIN, BLACHE, LÉRISSE, DURANT et une ruelle. Au nord rue de Laye ou des Fontaines et une impasse. Au couchant, l’impasse et la maison de veuve TAREL née RICHARD (section Cbis, 160bis).

Dans le lot est compris un jardin clos de murs dans laquelle se trouvent un pavillon et une serre (orangerie) situé quartier Côte chaude (section C, 323 à 327)

Place publique ou Hôtel de ville ?

La décision est vite prise, ce sera le nouvel Hôtel de ville, il est décidé aussi de vendre les anciens locaux.

Pour aller plus loin ensemble

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire