1920-Étoile change de nom

La Chambre de commerce de Paris constate que certains noms de communes peuvent porter à confusions et propose qu’un nom en complément soit ajouté aux communes qui portes une dénomination identique.

Cette demande est reprise par le Ministère de l’Intérieur dans une circulaire du 27 avril 1918 envoyée à tous les préfets dont le but est de mettre un terme aux inconvénients signalés pour la transmission postale et télégraphique, et le transport de marchandise.

Dans la Drôme, Cinquante-cinq communes sont concernées.

Le Conseil Municipal d’Étoile répond rapidement à la demande (le 25 septembre 1918) et décide que la commune d’Étoile portera le nom d’Étoile-sur-Rhône.

Présent à cette réunion : Jules BELLIER (Maire), Louis VOTENIN, TRACOL, ROMOZIN, RODET et FERRIER.

Étoile-sur-Véore

Les propositions des Conseils Municipaux doivent être validées par le Conseil Général qui s’appuie sur l’avis de l’archiviste départemental.

Que dit cet avis : Si le Rhône arrose les confins de la commune d’Étoile, l’agglomération elle-même est placée à plus de 3 Km du Rhône.

Immédiatement au-dessous de l’agglomération coule le torrent de Véore célèbre par ses ravages, qui traverse d’ailleurs la commune d’Étoile sur de nombreux Km.

Étoile-sur-Véore serait plus exact.

La suggestion de l’archiviste départemental n’a pas été retenue. Le Conseil Général valide Étoile-sur-Rhône le 24 novembre 1919 (Président Maurice FAURE).

Avis du Ministère du Commerce

La demande initiale vient du Ministre du commerce (suite au vœu de la CCI de Paris) et doit donner son avis.

Le 19 novembre 1919, sur les 55 propositions des Conseils Municipaux de changement de noms, le Ministre du Commerce en refuse neuf :

Chantemerle => Chantemerle de tain

Saint-Benoit => Saint-Benoit-sur-Roanne

Mours => Mours-lès-Romans

La Rochette => La Rochette-sur-Crest

Gigors => Gigors-sur-Crest

Saint-Sauveur => Sint-Sauveur de Die

Chantemerle => Chantemerle-les-Grignan

Portes => Portes-lès-Montélimar

Salles => Salles-lès-Taulignan

Pour certaine commune, plus de douze ans plus tard, rien n’est résolu !

46 communes changent de noms

Par un courrier du 22 janvier 1920, le Préfet de la Drôme indique au ministre de l’intérieur qui s’impatiente (relance aux Préfets le 12 décembre 1919, la liste de 46 communes qui ont fait une proposition validée par le département.

Le décret du 14 mai 1920 du Ministère de l’intérieur fixe les modifications, ainsi Étoile devient Étoile-sur-Rhône

1920-Etoile change de nom

Pour aller plus loin ensemble

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire