Description de l’église d’Étoile

 

 

 

Située entre les deux collines sur lesquelles est bâti le village, l’église se trouve au bas de la grand’rue qui traverse ETOILE d’Est en Ouest, à quelques dizaines de mètres de la porte Ouest de l’enceinte, l’ancienne porte Aiguière.

Elle est orientée Est-Ouest.

Construction

C’est un édifice de style roman cistercien d’influence vellave (Sainte Claire du Puy) où apparaissent quatre campagnes d’édification échelonnées du XIe au XVe siècle.

Dimensions de Notre-Dame d’Étoile

Extérieur

Longueur totale hors œuvre : 36 m.

Largeur totale hors œuvre au niveau du transept : 22 m 90.

Largeur totale hors œuvre au niveau de la nef : 16 m 50.

Largeur et hauteur maximales du portail Nord-Est : 5 m x 6 m.

Dimensions de la charte lapidaire enchâssée dans le tympan : 1 m 75 x 0 m 70.

Intérieur

Longueur totale dans œuvre : 33 m 50.

Longueur et profondeur du transept dans œuvre : 20 m 5o x 4 m 80.

Hauteur de la croisée du transept : 9 m 50.

Longueur, largeur et hauteur de la nef principale : 23m x 4 m 50 X 9 m.

Dimensions des piliers de la nef : 0 m 80 x 0 m 80

Largeur et hauteur des collatéraux : 3 m 70 x 6 m 60.

Matériau

Pierre de taille en appareil ajusté.

(Pierre d’Étoile et de la Vache, grès coquiller du secondaire et du tertiaire).

Grain assez grossier, plus résistant qu’en apparence, recevant bien taille et façon).

Pierre de teinte assez chaude qui chante au soleil.

Matériau utilisé de la région lyonnaise à l’étang de Berre.

Histoire

Aucun document sur les circonstances et la date de construction.

Elle fut construite par une communauté cistercienne relevant de l’Abbaye bénédictine de Saint CHAFFRE dans le Velay et était administrée par L2 Prieur de saint Marcellin (1km 500 à l’Est d’Étoile à 100m de la 111, entre Étoile et Montoison). (Cistercien : réforme de l’ordre des Bénédictins par ROBERT Abbé de Molesmes en 1098, retiré à CITEAUX et par St Bernard en 1100).

Plan de l'église

Plan église d’EtoileMesures à grain Chevet Porche Occulus Chapelle Transept Pilier carré Pilier Octogonaux

Passez la souris sur le plan pour plus d'indications

 

Aspect extérieur

Façades sobres sans décoration remarquable, à part le porche Nord, les modillons carrés, les moulures de quelques ouvertures.

À l’Ouest

Pignon percé de quatre baies.

Face à la nef, une porte en arc de plein cintre surmonté d’une fenêtre en arc brisé.

De part et d’autre de la porte, deux baies en arc brisé.

Au Nord

Un porche central au sommet de dix-sept marches abruptes.

Le portail surmonté d’un tympan polylobé est cantonné de six colonnes (4 sont cannelées en spirales) coiffées de chapiteaux remarquables.

Dans le tympan, un des plus longs textes français des chartes communales de février 1244 (probablement en arc brisé).

Une baie en arc brisé.

Au Sud

Un oculus en rose polylobé

À l’Est

Dans le chevet, une fenêtre en arc brisé à double ébrasement.

Aspect intérieur

Plan de la Basilique avec transept, Plan Bernardin en forme de croix Latine.

A) Les Voûtes

- Berceaux brisés sur doubleaux (nef, chœur, travées de transept)

- Voûte d’ogive (croisée du transept)

- Voûte d’arête (5ème et 6ème travées Nord et Sud des Collatéraux)

- Voûte en berceau brisé (1ère ,2ème, 3ème et 4ème travées)

- Voûte d’ogive (Chapelle Nord-Ouest)

- Voûte d’arêtes très accentuées (Chapelle Nord-Est)

B) Les Piliers

- Colonnes engagées (trois côtés du transept)

- Pilastre (4ème côté du transept, soutient la retombée du formeret)

- Deux piles carrées

- Huit piliers octogonaux

Décoration intérieure

- Une main, le pouce et l’index tendus (Clé de voûte du transept).

- Une tête de bélier (endommagé) console nord du doubleau du collatéral nord entre la 5ème et la 6ème travée (PROTOME).

- Un cul-de-lampe recouvert d’enduit à la Sacristie.

- Un blason martelé à la Chapelle Nord-Ouest

- Dix chapiteaux sculptés coiffant les colonnes engagées du transept.

- Les piliers carrés portent des traces de peinture à identifier

Durant l’automne 1976 et le printemps 1977, les travaux de décapage intérieur ont été réalisés dans le chœur, la nef et les chapelles latérales.

L’église Notre Dame d’Etoile est en train de retrouver l’harmonieuse sobriété de son architecture d’origine.

Les peintures des piliers carrés sont du XIVe mais sont d’un état de dégradation tel qu’il est impossible d’envisager leur restauration.

Les peintures du XVIIe mises à jour dans la chapelle nord seraient, elles, à même d’être restaurées.

Note sur les fouilles de 1974 et 1978

Ces fouilles ont été pratiquées une première fois de part et d’autre de l’autel en 1974 avec Monsieur l’Abbé CHAUDET; ont été mis à jour les débris de quatre cercueils de bois contenant quelques ossements, quelques débris d’étoffes et trois clous forgés, dans quelques fragments de bois fruitiers.

Elles ont été reprises en 1978 par le groupe archéologique de CROUZET, animé localement par Mr et Mme FRIONNET. Elles ont révélé

- Trois sépultures superposées sous et dans l’axe du Maître Autel, entourées de 3 sépultures latérales (non fouillées), avec découverte de trois squelettes dont un ecclésiastique, pieds à l’Ouest (homme jeune), et deux laïques.

- Des fibules (6 à 8) en argent, les autres en acier, de 2 pièces de Marie MOMTPENSIER (1630).

- De 2 deniers en argent de l’Évêque de Valence (XI siècle) qui situeraient l’édification de l’église au début  du XIe siècle.

- De clous de cercueils.

Pour aller plus loin ensemble

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire